mardi 26 novembre 2013

Esprit d'hiver de Laura Kasischke




Pour commencer, je tiens à remercier Olivier Moss et Priceminister. Grâce aux Matchs de la Rentrée Littéraire, j'ai pu découvrir une auteur qui m'intriguait depuis un moment. Voilà, c'est chose faite et malheureusement, ce n'est pas la rencontre que j'espérais. Autant le dire tout de suite, je n'ai pas été emballée par ce roman.  

C'est le matin de Noël. Un matin qui commence très mal : panne de réveil, tempête de neige, retard pour les préparatifs du repas. L'ambiance est tout de suite pesante.
Holly se retrouve seule à la maison avec sa fille adoptive de 15 ans, Tatiana. Son mari est parti précipitamment chercher ses parents à l'aéroport, de mauvaise humeur car il ne s'est pas réveillé.
Dès son réveil, Holly se sent mal, oppressée par l'idée que "quelque chose les a suivis depuis la Russie". La Russie, pays d'origine de sa fille adoptée il y a 15 ans à l'époque de Noël. Prise par les préparatifs de Noël, il est impossible pour Holly de se poser et de réfléchir à cette sensation. Alors cette idée la poursuit encore et encore. "Quelque chose les a suivis depuis la Russie". Mais quoi ? Et toute la journée, Holly se fait et refait cette réflexion et toute la journée, Holly n'arrive pas à aller plus loin dans son questionnement.
En effet, très vite, les ennuis s'accumulent : les invités qui ne peuvent pas venir, l'absence de son mari, et puis surtout le comportement de Tatiana qui est pour le moins étrange.  Elle si douce et affectueuse habituellement, oscille entre dédain, arrogance vis-à-vis de sa mère puis indifférence totale. Étonnant et extrêmement perturbant pour Holly qui n'y comprend plus rien et n'arrive plus à établir de contact avec elle. D'ailleurs, elle n'arrive plus du tout à rien.
Elle revit l'arrivée de Tatiana aux États-Unis, son adoption en Sibérie, essaye de comprendre l'attitude incohérente de sa fille. Et la journée se passe ainsi, entre flashbacks et tentatives de préparation de noël.
Mais que se passe-t-il ?
Voilà la question que je me suis posé tout au long de son roman.
Mais où l'auteur veut-elle en venir ? 
Certes, ma curiosité a été aiguisée, ce livre m'a interpellée mais la lenteur du roman et les répétitions incessantes ont eu raison de mon intérêt. Je n'ai pas adhéré à cette étrange ambiance, suis restée à côté, attendant que les choses se dénouent enfin. Et ce fut long ! 
Vient enfin le dénouement et là, oui, d'accord, je suis soufflée. Heureusement ! 
La fin me réconcilie avec le roman. Enfin ... presque car cette lecture m'a été bien souvent pénible.


Pour autant, je ne déconseille pas ce livre. C'est un livre déroutant, bien écrit qui plaît ou pas. Un livre à part qui ne laissera certainement pas indifférent !
  

3 commentaires:

  1. Tu en as mis du temps à écrire ce billet ;)

    Tu connais déjà mon point de vue sur ce roman. Je l'ai lu en même temps que toi et de mon côté j'ai adoré. Le côté litanie, les petites touches apportées au fur et à mesures en prenant tout son temps, le climat angoissant se mettant en place progressivement...
    Je comprends tout à fait ce qui a pu te gêner dans cette lecture. Je pense que pour "Esprit d'hiver", on aime beaucoup ou on n'aime pas du tout. Cela me parait difficile d'avoir un avis mitigé dessus...

    Je ne sais pas si tu as eu l'occasion de lire mon avis. C'est là:
    http://cafardsathome.canalblog.com/archives/2013/11/28/28534008.html

    RépondreSupprimer
  2. Une panne internet, ma chère, que vas-tu insinuer ? Je crois que je suis trop impatiente pour ce genre de lectures :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'insinue rien! C'est pas mon genre voyons ;)

      Supprimer