mercredi 23 janvier 2013

Chroniques birmanes de Guy Delisle

Alors, je ne vais pas y aller par quatre chemins : j'ai adoré !
Une BD exactement comme je les aime ! 
J'ai passé un excellent moment de lecture et en refermant mon livre, je me suis encore une fois fait la même réflexion : "Et dire qu'avant, je ne lisais pas de BD..."
Heureusement, j'ai essayé et j'ai aimé. Régulièrement, je fais de merveilleuses découvertes et je commence sérieusement à ressentir le besoin d'en lire. Je trouve ça génial !

Bon, les chroniques birmanes ...
Il s'agit d'une BD autobiographique. Guy Delisle raconte son expérience personnelle. En effet, sa femme travaille chez Médecins sans frontières. La famille est donc amenée à voyager dans le monde et à s'installer dans des contrées lointaines et en général, dangereuses.
Cette BD, comme son nom l'indique, retrace leur année passée en Birmanie, aussi appelée Myanmar... Et oui, vous saviez, vous, que certains pays l'appelent Birmanie tandis que pour d'autres, il s'agit du Myanmar ? Bah, moi, non et j'avoue que j'apprécie d'apprendre en lisant :) Maintenant, va falloir ne pas oublier mais ça, c'est une autre histoire^^
Voilà donc la petite famille qui s'installe en Birmanie. Pendant que sa femme court de missions en missions, Guy Delisle reste à la maison, s'occupe de leur bébé et continue son métier de dessinateur. 
Mais notre dessinateur n'entend pas rester cloitré dans son logement. Lui aussi est avide d'aventures. Il profite donc des longues promenades en poussette pour découvrir les birmans, les approcher et comprendre leur us et coutumes. Et, oui, avoir un bébé à l'étranger se révèle être un très bon moyen de rentrer en contact avec les autochtones ! 
Il s'essaye également aux clubs privés des expatriés pour faire des connaissances et côtoyer des concitoyens.
La BD commence donc de manière anecdotique, s'attache à décrire le quotidien d'un étranger en Birmanie ainsi que celui des birmans mais au fur et à mesure, Guy Delisle distille une mine d'informations intéressantes sur ce pays, sur des sujets politiques pointus, sur les conditions de travail des ONG en Birmanie qui sont loin d'être évidentes.

Et cela est forcément passionnant.
Franchement, j'ai trouvé cette BD vraiment réussie, tout en simplicité mais tellement riche.

Je vous la conseille donc fortement et maintenant, il me tarde de continuer ma découverte de Guy Delisle avec ses chroniques à Jérusalem. Vivement !
 
 

6 commentaires:

  1. Tu vois, c'est la même trame que Chroniques de Jérusalem où il a deux enfants, cette fois ci.
    une BD qu'il me tarde de découvrir après avoir bien aimé Chroniques de Jérusalem.Bonne lecture!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais recevoir les chroniques de Jerusalem ce WE normalement :)

      Supprimer
  2. Mon premier Delisle, j'avais adoré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil ! Et je ne compte pas en rester là ! biz

      Supprimer
  3. Je suis comme toi en ce moment avide de BDs alors lire ton avis sur celle de Delisle me permet non seulement de faire "connaissance" avec cette BD et son auteur mais aussi de collecter un titre à trouver lors de mon prochain passage en bibli (dommage que je n'ai lu ton billet hier).

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup ce que fait cet auteur. Je suis ravie que cet album t'ait plu.

    RépondreSupprimer